Monde : le commerce illégal des espèces sauvages rapporte jusqu’à 15 milliards de dollars/an

L’Afrique centrale est particulièrement touchée par ce fléau où deux tiers des populations d’éléphant de forêt a été décimé pour l’ivoire au cours des dix dernières années.ivoire elephant

L’épidémie de braconnage d’éléphants à travers le continent africain est due à la demande sans cesse galopante pour le marché illégal international de l’ivoire, particulièrement en Asie. Au cours de ces dix dernières années, deux tiers des populations d’éléphant de forêt – une sous-espèce de l’éléphant d’Afrique unique aux forêts denses de la sous-région – a été exterminée pour l’ivoire selon les organisations de défense des espèces protégées.

Le commerce rapporte gros et l’on estime à 15 milliards de dollars sa valeur annuelle. Pour Bas Huijbregts, responsable de la campagne du WWF contre le commerce illégal des espèces sauvages en  Afrique centrale, «le commerce illégal des espèces sauvages est parmi les commerces internationaux illicites les plus lucratifs, après le commerce de la drogue, des armements et le trafic des humaines ».

Pourtant, le commerce international d’ivoire est interdit. Le commerce de l’ivoire issu des saisies ou d’origine inconnue est aussi illégal. Et dans tous les pays d’Afrique centrale, le commerce domestique à l’intérieur d’un pays est également interdit par les lois en vigueur sur la faune. Tous les stocks d’ivoire détenus par les gouvernements de la sous-région n’ont aucune valeur marchande légale  précise M. Huijbregts

Pour remédier à la situation et enrayer le braconnage de façon efficace, M. Bas Huijbregts préconise de « détruire ces stocks, comme l’a fait le Gabon et maintenant la France ».  En effet, « 3,5 tonnes de stock d’ivoire illégal saisies par les douanes ont été concassées, ce jeudi 6 février à Paris » En agissant ainsi, les États donne non seulement un signal fort aux braconniers et aux acheteurs, mais aussi assure que ces ivoires n’entrent pas dans le marché illégal de l’ivoire, qui est malheureusement monnaie courante dans certains pays estime M. Huijbregts.

Dans un communiqué de presse rendu public ce jour, WWF  » félicite le gouvernement français pour cet acte  et encourage d’autres pays à suivre cet exemple, après avoir effectué un audit indépendant de l’ensemble de leurs stocks d’ivoire saisis ».

La Conférence de Londres du 12 et 13 février prochains  sera  consacré au trafic illicite de la faune. Une opportunité pour les pays d‘origine, de transit et de demande d’ivoire de s’engager  formellement  à éradiquer ce trafic toujours plus juteux, qui détruit le patrimoine mondial.

By Mireille Tchiako

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s