Ma femme du 08 mars: Kah Walla

C’est l’unique femme qui a osé se lancer dans la course à la Présidence de la République du Cameroun en 2011 sous le couvert de Cameroon People’s Party (CPP). Mme Kah, aînée d’une famille de cinq enfants, est experte en Management, en Marketing et en Leadership. Elle dirige depuis plus de 15 ans une entreprise camerounaise reconnue sur le plan international et baptisée «Stratégies». Elle s’illustre comme une femme de poigne et dirige au quotidien un personnel qui lui voue du respect pour ses qualités de manager. Incursion dans la vie privée de cette femme politique de 49 ans.kah walla

Comment se définit Mme Edith Kahbang Walla? La femme qui ne fait pas la politique ?

Je suis une femme africaine qui aime sa vie de femme, sa vie en Afrique, sa vie au Cameroun et qui a pris la décision de travailler pour l’améliorer. Je suis née le 25 février 1965. Ce qui veut dire que j’ai 49 ans et crois moi je suis très contente et je crois que 50 ans va être formidable.

Mme Kah Walla a-t-elle des enfants ? Est-elle mariée ?

Je ne suis pas mariée. J’ai sept enfants adoptifs (5 jeunes femmes et 2 jeunes hommes) et plusieurs petits-enfants.

Vous n’êtes pas mariée, cela suppose-t-il que vous êtes libre ? Un cœur à prendre ?

(Éclat de rires) Pas vraiment. Non pas en ce moment.

Vous arrive-t-il de faire des apparitions publiques avec votre conjoint ?

Oui. Rarement parce que  je suis une femme publique mais aussi une femme très privée. Je suis très consciente qu’il me faut une vie privée. Il faut un moment où le public n’entre pas dans mon espace parce qu’il faut se ressourcer, il faut se donner une nouvelle énergie, il faut pouvoir se reposer il faut se sentir aimé sans avoir les yeux de tout le monde qui sont braqués là-dessus. Et donc pour moi, sur une journée de 24h, généralement je donne entre 16 et 18 au public et puis il y a quelques heures qui restent pour moi toute seule quand même.

Quel est le rôle qu’il a joué dans votre course à la présidentielle de 2011 ?

Un rôle capital. Il m’a été d’un soutien assez important.

Seriez-vous prête aujourd’hui à nous dévoiler son identité ?

(Gros éclats de rire). Non. Il  n’est pas un personnage public. Je ne peux pas envahir son espace avec mon activité.

A quoi occupez-vous vos journées lorsque vous ne faites pas de la politique ?

Déjà il faut comprendre que la politique c’est un travail de 7jrs/7.  Il y a très peu de jours de repos. Mais mes jours de repos se passent de deux manières. Il y a des jours de repos que je passe en famille généralement avec mes petits-enfants qui viennent me rendre visite ; on s’entend bien et on passe des journées très agréables à jouer la grand-mère qui sait en plus jouer au football. Ou je passe aussi mes journées de repos de manière très calme, en retrait, un peu de calme de lecture pour fixer mes idées, mener des réflexions de préférence au bord de l’eau.

Mme Kah Walla

Mme Kah Walla

Quel est le type d’endroit que vous fréquentez lorsque vous voulez vous divertir? Boîte de nuit ? Cabaret ?

Non malheureusement. Vous savez la vie publique d’une femme politique ne permet pas un certain type de divertissement. Un peu plus jeune, j’ai été quelqu’un qui aimait la danse. J’aime beaucoup danser mais malheureusement aujourd’hui avec mes contraintes je ne me rends plus beaucoup en Boîte de nuit. J’aime bien aller au bord de l’eau. J’aime beaucoup kribi, Limbé, Youpwé. Je suis quelqu’un qui aime nager. Si je peux être dans l’eau, je suis très heureuse, ou si je peux au moins regarder l’eau, c’est bon pour mon esprit.

Quel  style de musique écoutez-vous ?

J’aime beaucoup la musique camerounaise. Je suis une puriste du makossa c’est-à-dire le makossa des années 70. J’aime aussi les jeunes artistes comme Richard Bona, Etienne Mbappè et Kaïssa.

Est-ce qu’il vous arrive de faire la cuisine ? Si oui quel est le mets que vous savez le mieux préparer ?

Ça arrive oui ! J’aime beaucoup faire la cuisine. Malheureusement  je ne la fais pas autant que j’aurais aimé par manque de temps. J’aime tout ce qui est feuilles vertes, nos légumes avec du poisson fumé. J’ai une spécialité qui a beaucoup de succès : c’est la sauce de noix de coco avec du riz aux noix de coco.

Quel plat traditionnel du Cameroun savez-vous concocter ?

Je sais préparer le kondrè (plat de l’ouest Cameroun).

Qu’est ce qui pourrait vous rendre triste ?

Je suis désolée mais c’est politique. Je dois avouer que le Cameroun me rendre triste. On a tellement de potentiels, on est tellement riche, on a tellement de ressources et quand je suis face à un  camerounais  qui vit dans des conditions extrêmement difficiles, je suis triste car je ne pense pas que cela devrait être ainsi. C’est vraiment ce genre de situation qui me rend triste.

Vous arrive-t-il de pleurer ? Et pour quelles raisons ?

(Longue hésitation) oui. J’ai perdu mon père en 2010 et c’était un très grand ami à moi. Il arrive des fois qu’il me manque au point où je pleure. Oui je pleure souvent.

Quelle astuce utilisez-vous pour retrouver le sourire quand vous êtes triste ou quand vous souffrez ?

L’action. Une fois qu’il y a un problème et que vous l’agresser, généralement la tristesse s’en va. Donc quand je suis triste,  je me dis « ok c’est quoi vraiment le problème ? Qu’est-ce qui est en train de me rendre triste ? Qu’est-ce que je peux faire? » Et dès que je passe en mode « qu’est-ce que je peux faire ? »,la tristesse s’en va. Parfois j’aime bien danser ou juste écouter de la musique et généralement ça change l’état d’esprit.

Y a t- il un acte que vous ayez posé dans votre vie qui a eu un impact sur celle des autres et dont vous en êtes fière aujourd’hui ?un changement significatif qui vous rende fière ?

Je crois qu’il y en a plusieurs.  J’ai passé beaucoup d’années de ma vie à m’assurer qu’aucun enfant qui avait un lien  familial avec moi ne manque l’école ou ne puisse aller à l’école. A travers cela, j’ai mis en place une mutuelle au sein ma famille pour assurer la scolarité de ces enfants de toute la famille élargie. C’est quelque chose dont je suis fière parce qu’on a réussi, une génération, à nous assurer que ces enfants avaient le nécessaire pour fréquenter. On l’a fait ensemble aussi bien les membres qui avaient des revenus importants dans la famille que les membres  qui n’avaient pratiquement rien mais qui ont contribué un tout petit peu pour aider ces enfants à aller à l’école.

 En cette journée de célébration de la Journée Internationale de la femme, que pourriez-vous dire à l’endroit de toutes ces femmes que vous inspirez ?

Je voudrais leur dire que c’est extrêmement important qu’on agisse. Ça me va droit au cœur tout le soutien, toute la chaleur que les femmes camerounaises m’apportent. Ça me fait chaud au cœur la manière avec laquelle elles m’accueillent dans la rue partout où je passe mais ça, c’est insuffisant. En tant que femme on doit comprendre que l’enthousiasme n’est que le premier pas. On est enthousiaste par rapport à quelque chose, on est content de quelque chose ; c’est très bien mais en fait, cette chose ne doit devenir une réalité que lorsqu’on entre en action. Les femmes camerounaises ont besoin de comprendre qu’il faut qu’on entre en action peu importe si elles sont membres d’un parti politique ou pas, ou si elles s’y connaissent en politique ou pas. Je suis certaine que les femmes connaissent une chose : le problème de la vie au Cameroun. Et elles ont des solutions à apporter à ces problèmes de la vie qui sont au centre de leurs préoccupations. Et pour qu’on agresse ces problèmes-là de manière globale, nationale, il faut être au pouvoir. Il faut qu’on agisse ensemble pour y arriver.

Entretien réalisé by Mireille Tchiako

Publicités

Une réflexion sur “Ma femme du 08 mars: Kah Walla

  1. Gérer une famille est différent de gérer un pays, arrêtons de confondre. Une femme à la tête d’un pays ne peut que l’emmener à sa perte, elle ne pourrat jamais être au dessus d’un homme, alors voir des millions. Le futur me donnera raison, vous verrez !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s