Cameroun, forêt en péril

Image SGSOCLe bois tropical d’Afrique Centrale intéresse de plus en plus les acheteurs occidentaux. La demande mondiale de bois est en pleine expansion pour diverses raisons qui vont de la construction à la décoration en passant par  le chauffage et l’ornement. La France est devenue aujourd’hui le premier acheteur européen de bois tropical d’Afrique Centrale et 15% de son importation provient du Cameroun.  Un tiers de ce bois serait d’origine illégale dans ce pays miné par la corruption et où le commerce légal a bien du mal à s’imposer.

Les estimations de la Banque Mondiale montrent que 10 à 15 milliards de dollars par an sont perdus à travers le monde à cause de l’exploitation forestière illégale; avec près de 5 milliards de dollars perdus en raison des taxes et des redevances non perçues sur les récoltes de bois légalement autorisées, et ce à cause de la corruption.

En un demi-siècle d’exploitation forestière, la fraude est quasiment devenue normale. Pourtant, le Cameroun a signé en 2010 l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) avec l’Union européenne en vue d’assurer une meilleure gouvernance forestière.  Aujourd’hui, plus la réglementation autour de l’exploitation de bois s’intensifie, plus les parades pour la contourner se perfectionnent. Au point où les derniers espaces de forêts vierge sont menacés et avec les derniers habitants de la forêt.

Démonstration dans ce documentaire de 29 mn réalisé par Olivier joulie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s