Faire face au changement climatique : les ONG répondent aux Nations Unies

Un rapport scientifique des Nations Unies sur le climat, attendu ce 13 avril à Berlin (Allemagne) indique que pour éviter le grave changement climatique, il faudra non seulement diminuer l’utilisation des énergies fossiles mais également révolutionner de manière structurelle nos économies et sociétés. Une proposition qui agace particulièrement l’ONG les Amis de la Terre International.

sans-oublier-effets-rechauffement-climatique

Effet réchauffement climatique

C’est dans un communiqué dont nous avons eu copie que l’Organisation internationale a fait connaître sa position. Dipti Bhatnagar, coordinatrice du programme Justice climatique et énergie, s’indigne de la recommandation formulée par les experts des Nations pour faire face au changement climatique : « Les scientifiques nous disent que pour éviter une aggravation rapide de la crise climatique, nous devons immédiatement réduire notre dépendance aux énergies fossiles et investir massivement dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique». Mme Dipti Bhatnagar appelle « Les Gouvernements à agir rapidement suite à cette annonce » car précise-t-elle, « Il est urgent d’investir dans des solutions d’énergie renouvelable appartenant aux communautés. Et jusqu’ici, les dirigeants du monde entier ont réellement manqué de volonté politique pour engager la transformation vers des sociétés sobres en carbone, en réduisant l’utilisation des énergies fossiles et en investissant dans de l’énergie pour les communautés par exemple l’on découvre la position de cette organisation internationale ».

Le rapport du Groupe d’Expert Intergouvernementaux sur l’Evolution du Climat (GIEC) affirme qu’en Europe, les changements climatiques se traduiront par l’augmentation d’événements climatiques extrêmes comme les tempêtes et les vagues de chaleur. Sécheresses, réduction de la ressource en eau et incendies alterneront avec les inondations, provoquant la destruction d’écosystèmes, de cultures, de biens et augmentant fortement les risques sanitaires pour les populations (nombre croissant de décès et de maladies). Dans certaines régions, souvent les plus peuplées, apprend-on, la montée du niveau des mers et la fonte de la cryosphère vont engendrer submersions et inondations.  Les modifications de température et précipitations perturberont les capacités agricoles, ce qui bouleversera les productions alimentaires locales et entraînera une flambée des prix des denrées de base. Par ailleurs poursuit le rapport du GIEC, les ressources halieutiques sont menacées, fragilisant ainsi les communautés littorales, tandis que des pertes de biodiversité et l’extinction de certaines espèces s’accélèrent.

Au cours des dix dernières années, les agro-carburants ont été largement présentés comme une solution pour réduire les émissions de CO2 liées à l’utilisation des véhicules, par rapport à l’énergie fossile. Pourtant, de récentes études réalisées par la Commission Européenne confirment que ces réductions sont presque nulles, en tenant compte notamment du mode d’exploitation des terres qui servent à la production de ces agro-carburants, et d’autres facteurs. De l’avis de cette ONG, « l’agro-énergie peut souvent se révéler plus néfaste pour le climat que les énergies fossiles, ainsi qu’avoir un impact négatif sur la sécurité alimentaire et la protection de la biodiversité ».

C’est pourquoi, « Nous devons faire cesser la compétition entre les agro-carburants et la production alimentaire en sortant progressivement de l’utilisation aberrante de nourriture comme carburant », précise Robbie Blake, responsable des campagnes agro-carburant pour les Amis de la Terre Europe.

En attendant la publication du rapport du GIEC, il faut préciser que cette cinquième édition comprendra 16 chapitres produit par 272 auteurs. Un résumé du rapport sera validé ligne par ligne par jusqu’à 195 pays et publié le 13 avril 2014 à Berlin sur www.ipcc.ch/report/ar5/

 

By Mireille Tchiako

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s