Cameroun : la BAD investi 3,77 milliards de FCFA pour améliorer la gouvernance foncière

Un accord de prêt a été signé entre le Cameroun et la Banque Africaine de Développement (BAD) le 6 juin 2014 à Yaoundé pour le financement additionnel du projet d’appui à la modernisation du cadastre et du climat des affaires (PAMOCCA).

Ce financement vient en complément du prêt du Fonds Africain de Développement (filiale de la BAD) d’un montant de 7 millions d’unités de compte, soit 5,35 milliards de FCFA signé en 2011 entre les deux parties. Un appui institutionnel qui porte désormais les ressources de la banque à 12 millions d’unités de compte, soit environ 8,9 milliards de FCFA.

Pour Jacqueline KOUNG à BESSIKE, Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF), ce prêt additionnel intervient dans un contexte particulier où le gouvernement est engagé dans la modernisation du foncier, indispensable à la relance de son économie. En effet, le projet PAMOCCA a-t-on appris, va aider le Cameroun à moderniser la gestion du système cadastral et domanial, stimuler les investissements, densifier le réseau géodésique national, élaborer les plans cadastraux numériques, en informatisant les dossiers des titres fonciers et en sécurisant les archives. Et pour tester ces actions, Douala, Yaoundé, Garoua et Maroua ont été choisies comme villes pilotes de cette première phase du projet.

Le prêt de la BAD va également permettre « la création d’une filière spécialisée en gestion foncière et domaniale à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) pour la formation de 600 hauts cadres » a déclaré Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) au cours de la cérémonie.

Il est attendu au terme du projet PAMOCCA un accès amélioré à des titres fonciers fiables et sécurisés ; une augmentation des recettes fiscales dans les différentes villes bénéficiaires et une amélioration significative de l’environnement des affaires au Cameroun.

La signature de l’accord de prêt en faveur du Cameroun a été autorisée par Décret n° 2014/175 du 30 mai 2014 signé du Président de la République, Paul Biya.

By Mireille Tchiako

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s