Réformes forestière et foncière : Le Gouvernement camerounais à l’écoute des Chefs Traditionnels

Les propositions formulées par les gardiens de la tradition relatives au régime forestier, foncier et domanial en

Quelques Chefs Traditionnels du Cameroun

Quelques Chefs Traditionnels du Cameroun

faveur des communautés locales et autochtones seront examinées au sein d’un comité ad hoc crée par le Premier Ministre.

Le fait est inédit pour ne pas en parler. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a signé le 8 janvier un arrêté N°001/PM du 08 janvier 2015 portant création, organisation et fonctionnement du Comité ad hoc chargé de l’examen des propositions des chefs traditionnels relatives à la réforme du régime forestier, foncier et domanial en faveur des communautés. Le Comité composé entre autres des ministères sectoriels en charge des Forêts, Mines, Domaines et de l’Administration Territoriale est placé sous la supervision du Secrétaire Général des Services du Premier Ministre. Le travail des membres consistera précisément à faire « la revue du dispositif normatif relatif aux questions forestières, foncières et domaniales et, examiner la faisabilité des propositions des Chefs Traditionnels à la lumière des textes en vigueurs ». Ils ont trois mois pour rendre leur copie.

L’annonce de cette nouvelle a été accueillie avec joie au Conseil National de Chefs Traditionnels du Cameroun (CNCTC) dont deux membres seront représentés au sein dudit Comité ad hoc. « Je suis fier de mon pays et de nos dirigeants qui accordent une attention particulière aux doléances des communautés et qui instaurent aujourd’hui un dialogue multi acteurs pour des solutions durables » a déclaré Sa Majesté Mvondo Bruno, leader thématique de la tenure foncière et gouvernance forestière au sein du CNCTC. Il espère à présent que le Comité ad hoc sera « le lieu de partage d’une vision commune, de la prise en compte des dispositions légales pour un développement authentique qui commencera dans les communautés en campagne pour se déployer dans tout le pays et, où chacun se sentira partie prenante véritablement engagé ».

Le document de propositions des Chefs Traditionnels devant enrichir les lois foncière et forestière en cours de révision au Cameroun a bénéficié de l’appui des organisations telles que le Centre pour l’Environnement et le Développement (CED) et le Réseau des Parlementaires pour la Gestion Durable des Écosystèmes de Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale (REPAR). Pour Samuel Nguiffo du CED, l’acte Premier Ministre est « une grande victoire pour les communautés, à travers les Chefs traditionnels, parce que c’est la première fois que le Gouvernement réagit aussi rapidement et de manière aussi précise à une demande formulée sur la réforme. C’est l’expression du souci du Gouvernement de voir comment les droits des communautés peuvent être mieux pris en compte dans les réformes ».

Il ne reste plus qu’à attendre d’ici à la fin du mois d’avril pour voir quelles propositions des Chefs Traditionnels auront retenu l’attention du Comité.

By Mireille Tchiako

 

Vous pouvez télécharger:

Propositions des Chefs Traditionnels pour la réforme foncière en anglais / français

Propositions des Chefs Traditionnels pour la révision de la loi forestière en anglais/français

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s