Dénonciation : La technologie contre le pillage forestier

Les communautés des forêts équatoriales pourront désormais rapporter en temps réel les activités forestières illégales sur leurs terres grâce à un système novateur.

Pour la première fois, une technologie a été développée spécifiquement pour lutter contre l’exploitation illégale des forêts équatoriales a –t-on appris de la Rainforest Foundation UK (RFUK) qui a dévoilée son système novateur le 28 avril.

Il s’agit en fait de collecter des informations sur les activités illégales grâce à un matériel électronique (tablettes, ordinateurs, smartphones, modems et satellites), qui seront ensuite transmises dans une base de données en ligne via un émetteur satellite en moins de 20 secondes, pour un coût proche de celui d’un SMS ou d’un texto renseigne Simon Counsell, Directeur général de la RFUK.

Cette technologie de suivi en temps réel singulièrement développée pour les communautés forestières « pourrait transformer la façon dont les forêts sont suivies et gérées ». RFUK explique que les communautés pourront faire le rapportage sur les coupes de bois illégales, opérées par des compagnies forestières ou de production d’huile de palme, quasi-instantanément et avec une grande précision géographique, n’importe où dans le monde, y compris là où n’existe aucun réseau téléphonique, mobile ou internet.

La technologie qui a été récemment testée dans les forêts équatoriales du Cameroun a déjà permis de révéler 20 cas d’exploitation potentiellement illégale du bois soutient l’ONG.

Avec ce système novateur, les États peuvent prévenir la déforestation dans leurs pays car les rapports d’incidents publiés en direct par les communautés montrent les sites où une action urgente est requise. C’est pourquoi « nous invitons les gouvernements des pays forestiers à travailler avec nous pour tester à grande échelle comment le suivi communautaire peut être rattaché à des mécanismes de contrôle officiels », a dit M. Simon Counsell.

La Rainforest Foundation UK assure que la technologie mise au point par elle, peut facilement être adaptée à différents types de suivi en milieu forestier, dont les populations d’animaux sauvage, le braconnage, les abus de droits humains, ou encore la mise en œuvre de mécanismes de paiements pour la séquestration de carbone comme la REDD, car basée sur une série d’icônes permettant d’enregistrer les incidents et facile à modifier.

By Mireille Tchiako

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s