Climat : Le charbon responsable de 14,2 gigatonnes des émissions de CO2 rejetées dans l’atmosphère

C’est l’une des révélations contenue dans la première édition en anglais de l’Atlas du Charbon 2015 publiée le 18 novembre dernier à Bruxelles par la fondation Heinrich-Böll et les Amis de la Terre International.

Avec plus de 60 infographies détaillées, le document met en exergue les données et les chiffres les plus récents sur

Coal Atlas 2015

Coal Atlas 2015

l’utilisation du charbon et sur ses conséquences sociales et environnementales. Ces illustrations démontrent à souhait, l’impact de l’industrie du charbon sur la nature, la santé, le travail, les droits humains et la politique. L’Atlas du charbon révèle aussi l’identité des bénéficiaires de cette industrie et les tendances en cours dans ce secteur en Chine, en Inde, aux États-Unis, en Russie et en Allemagne.

Selon les auteurs, le charbon contribue bien plus à la crise climatique que n’importe quelle autre source d’énergie. En 2014 par exemple, il était responsable des 14,2 gigatonnes des émissions de CO2 rejetées dans l’atmosphère. Cela représente 44% du total des émissions de dioxyde de carbone liées à l’énergie, et plus du quart des émissions de gaz à effet de serre. Bien plus, l’extraction et la combustion du charbon détériorent de manière irréversible l’environnement et la santé de la population. L’Atlas du Charbon 2015 révèle que pour l’Union européenne seule, les problèmes de santé attribuables au charbon coûtent jusqu’à 43 milliards d’euros par an, auxquels s’ajoutent d’autres effets de l’industrie du charbon, notamment les déplacements forcés et les mesures de répression contre les habitants.

Face à cette dure réalité, Lucy Cadena, coordinatrice du programme Justice climatique et énergie pour les Amis de la Terre International, a tancé l’Europe en décriant le fait que le continent s’est enrichi pendant plus de 150 ans en brûlant du charbon. Et en raison de l’effet différé des émissions rejetées, la température a augmenté d’un degré en 2015. A veille du sommet sur le climat à Paris, l’’Union européenne se présente comme un leader du climat mais, cette position est fortement critiquée par les auteurs de l’Atlas du Charbon. Pour ces derniers, les faits démontrent le contraire de ce positionnement de l’Union européenne. « L’Europe continue d’extraire et de brûler du charbon à l’intérieur même de ses frontières. Les pays européens se servent de l’argent public pour financer des projets de charbon polluants, qui bafouent les droits humains dans le monde entier, tout en sous-traitant des émissions aux pays du Sud dépendants encore du charbon – en particulier en Chine – pour produire des biens de consommation pour l’Europe » décrie Mme Cadena. Ces émissions « cachées » poursuit-elle, s’ajoutent à l’immense empreinte carbone, et rappellent que l’engagement actuel de l’Union européenne pour le climat est loin de répondre aux attentes de sa part équitable.

L’Atlas du charbon, le tout premier du genre publié le 18 novembre 2015, souligne la nécessité d’un renoncement total au charbon car « l’utilisation du charbon propre est un mythe », déclare Jagoda Munic, présidente des Amis de la Terre International.

Mireille Tchiako

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s