Afrique Centrale : Désormais un fonds pour venir en aide aux défenseurs de l’Environnement

L’institution a été officiellement présentée à la presse le 27 novembre 2015.

Tout défenseur de l’environnement en Afrique Centrale faisant face à des menaces pressantes de violation de ses

Pr Alain Didier Olinga répondant à la presse

Pr Alain Didier Olinga répondant à la presse

droits ou subissant déjà de telles violations peut bénéficier de l’appui du Fonds d’Assistance aux Défenseurs en Afrique Centrale (FADAC). C’est la principale vocation du Fonds a renseigné le Pr Didier Alain Olinga, Président du Conseil d’Administration du FADAC.

Toutefois, quelques conditions vont entourer la sélection des Défenseurs à protéger pour que le FADAC ne s’inscrive pas dans une dynamique contraire aux lois et institutions en vigueur dans les pays. Ainsi, « le Fonds ne sera utilisé que pour les défenseurs qui ont les mains propres en l’occurrence ceux qui ne sont pas rendus coupables de violation de la loi » a précisé le Pr Olinga.

Pour leurs premières activités, les responsables du FADAC se sont engagés pour le Cameroun, à soutenir deux défenseurs qui font l’objet de poursuites judiciaires. « Nous allons apporter une assistance judiciaire à Nasako Besingi et Christopher Achobang, défenseurs des droits de l’homme et de l’environnement dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest » a déclaré Apollin Koagne, Secrétaire Permanent du Fonds.

S.E. Mme Françoise Collet

S.E. Mme Françoise Collet

Pour l’Ambassadeur de l’Union européenne en République du Cameroun Mme Françoise Collet, « les défenseurs de l’environnement ne sont certainement pas et ne devraient pas être perçus comme des adversaires de l’État mais comme des acteurs à la base qui contribuent au travail de l’administration, laquelle reste première responsable de la mise en œuvre des lois et l’éventuelle application des sanctions » Elle a conclu son propos sur une note d’espoir celle de voir cette initiative participer à la réalisation effective de l’objectif commun de tous les acteurs et partenaires au développement, à savoir : le développement durable, équitable et inclusif du Cameroun au bénéfice de toute sa population.

Le FADAC pour l’heure, a une durée de vie de trois ans et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du « Verdir le respect des droits de l’homme dans le bassin du Congo» financé par l’Union européenne à travers « l’instrument Européen pour la promotion de la démocratie et des droits de l’homme » a rappelé Mme Françoise Collet dans son discours.

Mireille Tchiako

Publicités

Une réflexion sur “Afrique Centrale : Désormais un fonds pour venir en aide aux défenseurs de l’Environnement

  1. Bonjour, je m’appelle Donfack Guepi Beauvalain ingénieur environnementaliste, spécialisé dans la gestion durable des déchets.
    En fait j’aimerais tout d’abord savoir quelles sont les conditions à remplir pour être reconnu par la FADAC et les conditions vont entourer la sélection des défenseurs de l’environnement ensuite quelles sont les méthodes utilisées pour dénoncer les détracteurs de l’environnement et où se trouve le siège social de la FADAC au Cameroun.
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s