APV-FLEGT : L’Afrique évalue son action

Les plateformes des organisations de la société civile (OSC) du Cameroun, RCA, RDC, Côte d’Ivoire20151207_090314 et République du Congo sont réunies à Kribi du 7 au 12 décembre 2015 pour partager leurs expériences dans la négociation et le suivi du processus FLEGT.

L’application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (FLEGT) initiées par l’Union européenne pour s’assurer de la légalité du bois vendu sur son territoire n’est pas effective dans plusieurs pays producteurs de bois. Le constat est de nombreux observateurs qui remettent aussi en cause l’efficacité des Accords de Partenariats Volontaires (APV), l’un des deux instruments juridico-politiques de l’UE, comme instrument de lutte contre l’exploitation et le commerce illégal du bois. D’ailleurs, la Banque Mondiale estime à 15 milliards de dollars, les pertes annuelles enregistrées dans le monde à cause de l’exploitation forestière illégale. C’est fort de ces faits qu’une vingtaine de représentants de réseau et plateforme de la société civile d’Afrique Centrale et de l’Ouest ont décidé de se retrouver au Cameroun pour plancher sur la qualité de leur participation dans la négociation, la mise en œuvre et le suivi du processus APV-FLEGT dans leurs pays respectifs.

Lire la suite

Publicités

Gouvernance forestière en Afrique Centrale : quelles avancées ?

Parlementaires et acteurs de la société civile ont saisi l’opportunité d’un atelier tenu à Yaoundé les 22 et 23 juin 2015, consacré à renforcer leur collaboration sur les questions de gouvernance forestière notamment dans le cadre des processus APV/FLEGT et REDD+ pour questionner les avancées de leurs pays en la matière.

Nombreux sont les gouvernements des pays d’Afrique Centrale qui se sont engagés à combattre l’exploitation illégale

Point de presse - Atelier OSC- Parlementaires

Point de presse – Atelier OSC- Parlementaires Bassin du Congo

des forêts et à améliorer la gestion de leurs ressources naturelles. C‘est ainsi qu’ils ont adhérer à plusieurs processus et initiatives devant leur permettre de s’arrimer à la bonne gouvernance. Selon une définition de la FAO et de l’OIBT (2010), la bonne gouvernance forestière est caractérisée par un processus d’élaboration des politiques prévisible, ouvert et renseigné, fondé sur la transparence; une bureaucratie imprégnée d’éthique professionnelle; un exécutif responsable de ses actions; une société civile forte qui participe aux décisions intéressant ce secteur et aux affaires publiques en général. Quelle est la situation en RCA, au Gabon et en RDC ?

Lire la suite

APV-FLEGT : Les Magistrats Camerounais s’impliquent dans sa mise en œuvre

Autour des hommes de loi, l’administration forestière et la société civile pour réfléchir aux stratégies de mise en œuvre efficace des exigences de l’APV notamment en ce qui concerne la sanction de la production du bois illégal et la protection des droits des populations.

La réalité du terrain est frappante : les Magistrats qui sont chargés du contrôle du respect de l’application au quotidien des dispositions légales et réglementaires régissant le secteur forestier à travers la justice rendue suites aux différends portés à leur attention ne sont pas suffisamment informés sur l’APV-FLEGT. Les APV-FLEGT sont l’Accord de partenariat volontaire (APV) entre l’Union européenne et la République du Cameroun sur l’application Lire la suite