Cameroun: Opacité autour des transferts financiers des sociétés Cimencam et Rocaglia

C’est l’un des résultats de l’ étude intitulée  ITIE ET GOUVERNANCE MINIERE AU CAMEROUN : ENTRE RHETORIQUES ET REALITE. Les paiements et transferts infranationaux à la lumière des exploitations dans la localité de FIGUIL. L’Etude  rendue publique le 07 octobre 2014 par le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA) vise à démontrer l’urgence de l’effectivité des transferts infranationaux et l’importance du suivi des dépenses sociales par la norme ITIE au Cameroun. Entretien avec l’un de ses auteurs pour en savoir davantage.

Michel Bissou (RELUFA)

Michel Bissou (RELUFA)

Pouvez-vous nous dire à quoi renvoi « Rhétoriques et Réalité »?

Le Code minier camerounais de 2010 qui amendait celui de 2001 prévoyait les transferts infranationaux. Mais en l’absence de la signature de l’arrêté conjoint signé par le Ministre en charge des finances et celui en charge des mines, les entités locales (communes 15% et communautés 10%), n’ont toujours pas bénéficié de leur quote-part de la taxe ad valorem ou à l’extraction estimé à 69 834 595,5 F Cfa entre les années 2009 et 2011 (Rapport ITIE 2009, Lire la suite

Publicités

Escroquerie financière:Des ONG écrivent au FMI

Dans une correspondance datée du 03 octobre, plus de vingts organisations nationale et internationale souhaitent obtenir du Fonds Monétaire International, des informations relatives à des paiements effectués par le Gouvernement du Cameroun à la société minière américaine Geovic.

Tout est parti des révélations du journal Mediapart . Dans un article publié le 27 avril 2013, le journal fait état de la « responsabilité présumée » du FMI dans une transaction entre le gouvernement du Cameroun et la société Geovic, relative à une concession de colbalt-nikel située à l’est du Cameroun.

L’opération qui est présentée comme une « escroquerie financière » porte sur 60 millions de dollars dépensés au détriment du trésor public camerounais entre 2008 et 2009.

Lire la suite

ITIE : Le Cameroun accède au statut de « pays conforme »

Le  Conseil d’administration de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a déclaré le Cameroun « pays  conforme » le 17 octobre 2013 lors de son assemblée général tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Le Ministre des Finances, président du Comité de mise en œuvre et de suivi du processus au Cameroun  qualifie ce  résultat de ‘‘très honorable ’’  et « réaffirme l’engagement du gouvernement à poursuivre la mise en œuvre de l’Initiative, en  vue  du  respect  de  la  Norme  ITIE  et  conformément  aux  dispositions transitoires prescrites par le Conseil d’administration ».

Lire la suite