Réforme foncière : Les organisations de la société civile accordent leurs violons

C’était à la faveur d’un atelier de dialogue entre les parties prenantes ayant fait des propositions au Gouvernement sur la réforme foncière tenu à Yaoundé les 25 et 26 novembre 2015, initiée par la Stratégie Nationale d’Engagement sur la gouvernance Foncière (SNEF).

La réforme foncière au Cameroun vu le jour le 17 janvier 2011 à la suite de l’instruction donnée par le Chef de l’Etat,

M. Bendegue Jean-Marie, représentant de Madame le MINDCAF

M. Bendegue Jean-Marie, représentant de Madame le MINDCAF

Paul Biya lors du comice agropastoral d’Ebolowa. Depuis lors, le gouvernement a reçu une panoplie de propositions d’acteurs issus aussi bien de la société civile que des parlementaires, des peuples autochtones et d’opérateurs économiques entre autres. La multiplicité des propositions des organisations de la société civile soumises au Gouvernement a emmené les responsables de la Stratégie Nationale d’Engagement sur la gouvernance Foncière (SNEF) à réunir autour de la table tous ces acteurs en vue de consolider leurs travaux et parler d’une seule voix a justifié Désiré Zebaze, facilitateur du SNEF.

C’est au total dix-neuf documents de propositions d’amélioration de la loi foncière actuelle qui ont fait l’objet d’examen et de toilettage. Elles touchent globalement à la Gouvernance, l’administration, l’expropriation et le contentieux. Si on a pu remarquer quelques contradictions dans les solutions proposées par la cinquantaine de participants issus des organisations et plateformes de la société civile, des chefs traditionnels, des petits paysans et des femmes, les organisateurs se veulent rassurant  à ce sujet: «  Nous sommes optimiste sur le fait que pour avoir formulé différentes propositions et interagi avec les décideurs clés, le groupe ici est le plus à même de résoudre ce problème » déclare Samuel Nguiffo, Secrétaire Général du CED et co – responsable de la mise en œuvre de la SNEF au Cameroun. Les experts fonciers espèrent au terme de leurs réflexions, aboutir à la production d’un document unique qui sera présenté comme étant « celui de la société civile » et soumis au Gouvernement.

Lire la suite

Publicités

Réformes forestière et foncière : Le Gouvernement camerounais à l’écoute des Chefs Traditionnels

Les propositions formulées par les gardiens de la tradition relatives au régime forestier, foncier et domanial en

Quelques Chefs Traditionnels du Cameroun

Quelques Chefs Traditionnels du Cameroun

faveur des communautés locales et autochtones seront examinées au sein d’un comité ad hoc crée par le Premier Ministre.

Le fait est inédit pour ne pas en parler. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a signé le 8 janvier un arrêté N°001/PM du 08 janvier 2015 portant création, organisation et fonctionnement du Comité ad hoc chargé de l’examen des propositions des chefs traditionnels relatives à la réforme du régime forestier, foncier et domanial en faveur des communautés. Le Comité composé entre autres des ministères sectoriels en charge des Forêts, Mines, Lire la suite